514-ORGANIC (674-2642) - SANS FRAIS CANADA, É-U 1-888-754-5156

Video FR

EN

Technologie propre

Peu importe le temps consacré au ramassage des paillis en polyéthylène, ceux-ci laissent toujours des résidus dans le sol qui seront présents pour des centaines d’années.

Combien de fois nous penchons-nous pour ramaser du vieux plastique?

Le paillis filmOrganic ne laisse aucun contaminant ni résidus dans le sol,
LA TERRE RESTE PROPRE.

Au printemps suivant, il pourrait rester des résidus cependant ceux-ci seront friables et vont définitivement disparaître en cours de saison.

Le paillis filmOrganic n’utilise que des matières premières qui rencontrent la norme de compostabilité ASTM D-6400.  Cette norme exige qu’au moins 90% du paillis se biodégrade en humus, en eau et en gaz carbonique en 180 jours ou moins lorsqu’enfoui dans la terre. La biodégradabilité se produit par digestion bactériologique et il n’y a aucun effet néfaste pour la terre, soit durant ou après la décomposition.

Le paillis filmOrganic ne contient aucun adjuvent. Il se biodégrade naturellement lorsqu’il est dans le sol mais reste intacte lorsqu’il est à la surface du sol.

Finalement, les matières premières utilisées dans la fabrication du paillis filmOrganic rencontrent les exigences de salubrité alimentaire de la directive 2002/72/CE, des avis 372 et 780 sur le contact alimentaire de la FDA (US Food and Drug Administration) ainsi que les normes canadiennes.

Le paillis filmOrganic n’est pas un plastique oxo-dégradable ou photodégradable

Le paillis filmOrganic n’est pas un plastique oxo-dégradable ou photo-dégradable. Ces types (fragments de plastique) sont des plastiques de polyéthylène qui se fragmentent sous l’action d’adjuvants qui peuvent parfois renfermer des métaux lourds tels le cobalt.

Il existe 7 problèmes majeurs avec cette technologie:

1- Parce ques les bandes enfouies dans le sol ne voient pas le soleil, celles-ci ne se fragmentent qu’après plusieurs années.

2- Ces bandes s’accrochent après tous les équipements utiles à travailler le sol au printemps.

3- Contrôler la fragmentation sur la butte de ce paillis est difficile, voire impossible. Elle est parfois trop vite ou trop lente, ça dépend de la météo et de la plante.

4- En cas de fragmentation trop rapide, les morceaux de plastique s’envolent au vent.

5- En cas de fragmentation trop lente, le plastique sur la butte devient difficile à disquer à l’automne et s’ajoute aux bandes qui s’acrochent après tous les équipements utiles à travailler le sol au printemps.

6- Le plastique oxo-dégradable n’est pas compostable selon la norme ASTM D-6400, la norme européenne sur les plastiques bio-dégradables (EN-13432) et de la norme japonaise GreenPla.

7- Il n’y a aucune preuve démontrant la biodégradabilité du plastique oxo-dégradable selon une norme internationale.

Pour en savoir plus sur les plastiques oxo-fragmentables, lisez la décision de la FTC

U.S. Federal Trade Commission (FTC) warning on oxodegradable claims

Vous pouvez aussi consulter l’article de l’Université de mmm.

Oxo-degradable plastics should not be considered biodegradable

Les travailleurs n’ont plus à respirer la poussière et résidus de toute sorte lors du ramassage.

Finalement, les matières premières utilisées dans la fabrication du paillis filmOrganic rencontrent les exigences de salubrité alimentaire de la directive 2002/72/CE, des avis 372 et 780 sur le contact alimentaire de la FDA (US Food and Drug Administration) ainsi que les normes canadiennes.